Stella Ghervas

Biographie

Fran�ais English Romaneste Russki

Stella GHERVAS – Historienne, spécialiste de l’histoire politique et histoire des idées de l’Europe (XVIIIe-XXe siècles), est actuellement Visiting Scholar au Harvard University's Center for European Studies (Etats-Unis). Elle est également chercheur à la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, chercheur associé auprès de l'IRICE ("Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe", CNRS / Universités de Paris I et de Paris IV) et membre du CIFE (Centre international de formation européenne). Elle a enseigné en tant que professeur auprès d'universités de France, Etats-Unis, Suisse, Russie, Roumanie, Moldavie et Ukraine.

Ses travaux de recherche et ses enseignements s’inscrivent dans une histoire transnationale de l'Europe prise comme un tout, dans une perspective élargie dans le temps (du XVIIIe siècle à nos jours) et dans l'espace (incluant l'Ouest, le Sud-Est européen et la Russie). Son approche à la frontière entre l'histoire des idées et celle des relations internationales, a pour but de répondre à deux questions: "qu'est-ce qui sous-tend l'idée de l'Europe" et "jusqu'où va l'Europe"?

Elle est notamment l'auteur de Réinventer la tradition. Alexandre Stourdza et l'Europe de la Sainte-Alliance (Paris, Honoré Champion, 2008), une étude thématique du contexte politique et intellectuel de l'Europe du premier XIXe siècle (en particulier du Congrès de Vienne et de la Restauration). Cet ouvrage a reçu le Prix Guizot de l'Académie française 2009, le Prix Xenopol de l'Académie roumaine 2010, le Prix et le Diplôme de mérite de l'Académie des Sciences de Moldavie, et a été sélectionné pour le Grand Prix d'Histoire Chateaubriand 2009 (France). 

Elle a également publié, en collaboration, les Lieux d'Europe: mythes et limites (Paris, Editions de la MSH, 2008), ainsi que Penser l'Europe. Quarante ans d'études européennes à Genève (Genève, IEUG, 2004). 

 

Formation et projets précédents

Docteur en histoire de l’Université de Bucarest et docteur ès lettres (mention «études européennes») de l’Université de Genève, Stella Ghervas est également titulaire d’une maîtrise en philosophie et sciences politiques de l’Université de Saint-Pétersbourg et d’un DEA/Master en études européennes de l’Institut européen de l’Université de Genève.

En 2011, Stella Ghervas a été professeur invité (Visiting Associate Professor) à l'Université de Chicago (Etats-Unis), où elle a enseigné "Les fondements culturels et politiques de l'unité européenne" (Faculté d'Histoire et Faculté de Science politique). Dans les années 2009-2010, elle a été chercheur (Fellow) à l'Institut d'Etudes Avancées (Paris), où elle a travaillé sur le projet de recherche L'Europe élargie : de la Sainte-Alliance au traité de Lisbonne et dirigé un séminaire sur le même sujet.

Elle a également été directrice d'études associée (DEA) à la Maison des Sciences de l'Homme (Paris), collaboratrice scientifique à l'Institut d'études sud-est européennes de l'Académie Roumaine (Bucarest) et contribué au programme d'échange inter-académique Relations de la Russie avec la Roumanie et les pays du Sud-Est de l'Europe (XVIIIe-XXe siècles) avec l'Institut d'Études slaves de l'Académie Russe (Moscou).

Maître assistante jusqu'en 2005 à l’Institut européen de l’Université de Genève (IEUG), elle a coordonné le Groupe d’études des imaginaires européens (GEIE) du Centre européen de Coppet. Elle a également été chargée de recherche à l'Institut universitaire des hautes études internationales (IUHEI) de Genève et enseignante-chercheure à la Maison des Sciences de l'Homme (MSH) et à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Paris.

Stella Ghervas est l'auteur d'une trentaine d'articles consacrés à l’histoire culturelle et politique européennes et en particulier les relations intellectuelles entre les pays de l’Europe de l’Est (Russie, Sud-Est européen) et l’Occident aux XIXe-XXe siècles. Elle a rédigé plusieurs études et comptes rendus sur des thèmes de géopolitique du monde orthodoxe et sur les imaginaires politiques et culturels européens. Elle est enfin l'auteur de deux monographies relatives aux mouvements politiques et religieux de la première partie du XIXe siècle (Europe de la Sainte-Alliance, Restauration), éditrice de deux volumes collectifs relatifs à l’histoire et à la géographie de l’Europe, avec un accent particulier sur la question de l’unité européenne (dans une perspective à la fois comparative et transnationale).

 

Voir aussi page sur Academia.edu.