Stella Ghervas

5. Elites of the European Union: between myths and reality

Fran�ais English Romaneste Russki

Seminar directed by Stella Ghervas
Institute for Advanced Studies (IEA) - Paris (France)

5th session: "Elites of the EU: between myths and reality"
Wednesday 31 March 2010, 9:00 AM-1:00 PM, IEA - Paris (France)


Selon le livre récent de Max Haller, European Integration as an Elite Process: The Failure of a Dream?, ce sont les élites qui ont été traditionnellement été porteuses de l’idée politique d’Europe. Sa thèse est que l’élargissement de la fracture entre élites et citoyens serait à la source d’une "impasse" de l’Union. D’autre part, il considère un hiatus considérable entre les discours déclamatoires et les hautes aspirations de l’UE, et la réalité sociale et politique.

Face à ce paradoxe de l’"Europe venue du haut", la réponse des citoyens européens n’a pas toujours été favorable. Aujourd’hui encore, les débats parlementaires ou les votes populaires laissent apparaître une méfiance diffuse face à une élite perçue comme étrangère aux préoccupations des citoyens, ainsi qu’un désir de maintenir les indépendances nationales, considérées comme meilleures protectrices des acquis sociaux et politiques.

Mais en ce début de XXIe siècle, quelle part d’imaginaire cette conception véhicule-t-elle? Quels sont les critères permettant de définir les "élites européennes"? Ont-elles effectivement un accès naturel aux leviers du pouvoir comme au XIXe siècle? Peut-on préciser leur composition et si oui, en quoi a-t-elle changé par rapport au passé, ou par rapport aux élites nationales? Leur base s’est-elle est restreinte, ou au contraire étendue (par exemple avec l’augmentation de la mobilité en Europe des étudiants et des cadres)?

D’autre part, la bureaucratie de Bruxelles ("eurocrates") est souvent représentée comme une "élite", voire identifiée à celle-ci. Les eurocrates sont-ils effectivement une élite ou les outils d’une élite ? En quoi se distinguent-t-ils des administrations nationales sur le plan culturel, des méthodes, des études, et/ou de l’origine sociale ?